ANCOVART - Rencontre au Ministère de la Culture et de la Communication et nouvelle donne
Vous êtes ici : Accueil > ATTENTION : Projet de Réforme > Rencontre au Ministère de la Culture et de la Communication et nouvelle (...)
Publié : 14 avril 2015

Rencontre au Ministère de la Culture et de la Communication et nouvelle donne

Une réunion entre représentants de guides et représentants des ministères a eu lieu le 09 avril au Ministère de la Culture et de la Communication.

Cette rencontre fait réponse à une demande déposée par le Comité d’Action en même temps que la déclaration de la manifestation à BERCY. Malgré des délais courts d’organisation et une information un peu lente, ANCOVART a pu être représenté et contribué au débat.

Il faut noter que cette rencontre demandée au ministère en charge du tourisme s’est déroulée au ministère de la culture et a été menée par un représentant de ce ministère.
On sait qu’il y a une approche différente de la situation par les deux ministères. Notons au passage que le ministère des Affaires étrangères en charge du tourisme est lui plutôt éloigné et peu concerné par le traitement de notre problème.

Vérification faite a posteriori, c’est bien le ministère de la Culture et de la Communication qui prend le pas sur cette « réforme » de notre profession.
C’est à dire que nous entrons dans une autre période.
Nous étions dans une démarche de pure contestation. Nous pouvons constater que cette démarche porte ses fruits. Nous avons maintenant des interlocuteurs qui sont dans l’écoute, qui connaissent mieux notre profession et son environnement, qui sont sensibles à la nécessité de qualité, et qui de plus sont aussi tutelles pour des organismes et professions qui impactent sur l’exercice de notre profession (musées, monuments, labels).

Ceci ne veut pas dire que nous sommes sauvés. Le soleil apparaît, mais la sagesse populaire dit en avril, ne te découvre pas d’un fil. On peut toujours s’attendre à des coups de froid.
Il faut donc rester vigilants et mobilisés. Mais cette mobilisation doit être adaptée : Manifester sans objectif précis et sans être en phase avec la situation serait improductif, et il ne faut pas user inutilement les énergies.

Une prochaine réunion est prévue au ministère de la culture. C’est une réunion de travail. L’objectif est d’établir un état des lieux, recenser et formaliser les difficultés d’exercer des guides-conférenciers, les discuter avec les partenaires concernés (musés, monuments, labels,...) pour déboucher sur une harmonisation des conditions d’accueil et de travail des guides et une charte des bonnes pratiques.

Toutefois, cette écoute et cette relation établie ne doivent pas nous faire croire que le problème de la carte professionnelle et du registre ne sont plus à l’ordre du jour.
La carte professionnelle dans son organisation actuelle -délivrance préfectorale- vit ses derniers temps. Il faudra passer par une carte délivrée au niveau national, avec la création d’un registre national des guides, appelé maintenant base nationale. Nous devrons encore nous mobiliser pour imposer une carte professionnelle et/ou un badge digne de ce nom et pour disposer d’une base dont la gestion et les contenus soient acceptables.

Nous reproduisons ci-dessous le compte rendu des échanges établi conjointement par les participants. J’ai dit plus haut les circonstances de cette réunion. La suite de notre combat devra nous voir, représentants de guides conférenciers plus solidaires et mieux organisés, dans la continuation des démarches communes menées depuis plusieurs années.
L’honneur de vous représenter, chers collègues, nécessite à nos yeux du respect et de la rigueur.
Nous continuerons à être fidèles à nos engagements et à vos intérêts.

Documents joints